épitanime 2013


c’était kioule, mais mouillé. Cette année on a décidé de sortir le matos électrique et de montrer en live quelques colos / montage du prochain zine aux passants. Sauf que quand il faisait beau, il y avait trop de reflets. Le public était au rendez vous malgré les grosses averses.

Une belle illustration de la mise en place du mariage pour tous, même pour les cosplayeurs que l’on soupçonne d’être des humains mais c’est pas encore sûr.







TK: C’est même pas moi qui ai fait cette photo, où diantre étais-je ?



Kelly fan des boobs de Wulfi

on a corrompu un papillon, ou deux.

Comme toujours, le squatt de valise et autres coléoptères est de rigueur.


Aube du Kiwizine nous fait un pti concert






Tanya à son insu.

un cosplay de poney, pour faire plaisir à Lazouave

des vrais gens sur le stand Q



Pour la première fois on a visité vite fait la nocturne du Samedi. Y’avait des jeux fun où on pouvait gagner des bonbons, des ateliers de dessin et d’enfournage. Ce n’est pas sexuel.

« iiiiiiiih les gens me voient direct faire de la couleur sur le grand écran »



Toujours plus de licorne


du costumage à tous les âges.

NAnnnnnn il pleut! °A°

formule de compta

Le roundup ce n’est pas qu’une saloperie de pesticide, c’est aussi une fonction qui permet d’arrondir des nombres.
pour vous faciliter la compta, voici donc une merveilleuse formule qui permet de trouver le trimestre d’une date qui se trouverait sur une case A1.

=ROUNDUP(MONTH(A1)/3,0)

Ensuite vous pouvez vous faire une page de statistique sur les revenus bruts par trimestre grâce à la fonction SOMME.SI
Admettons que nous ayons un tableau avec en B1 le numéro de trimestre, sur la feuille nommée compta, en colonne O les dates de paiement des factures, et en colonne K la valeur brute de ces factures.
Cette fonction donnera la somme des valeurs de factures payées durant le trimestre correspondant.

=SUMIF(compta!$O$31:$O$44,B1,compta!$K$31:$K$44)

wala, c’est beau.

bossez avec de la haute définition

haute-def.jpg

En 2013, dans mon tuto pour faire un fanzine avec inDesign j’écrivais ceci:

Investissez dans la HAUTE DEFINITION! N’ayez pas peur que ça prenne de la place.Travaillez en RVB ou CMJN mais faites le avec une définition de 300dpi MINIMUM. En matière de qualité il vaut mieux trop que pas assez.

Hébien c’est toujours un bon conseil à prendre.
J’ajouterais qu’avec la puissance et l’espace de stockage toujours plus grands alloués aux ordinateurs et aux smartphones, ( ) ça devient toujours plus aisé de bosser sur des dessins scannés avec une grande résolution d’image sans faire planter son ordi.

1956 : 1 Go = 26 000 000 €

2015 : 1 Go =           0.05 €

le prix du giga octet pour un HDD est actuellement super pas cher, un petit disque USB portable d’un téra suffira grandement à toutes vos sauvegardes courantes.

En ce qui concerne mes données relatives à mes dessins, depuis plus de dix ans que je bidouille des scans et des images sur ordi, mon bordel ne dépasse pas les 200 gigas. Sachant que je conserve mes fichiers de travail avec calques et dossiers, mes scans originaux, et mes exportations .jpg pour le blog.

Scannez plus grand que nécessaire

Perso je bosse maintenant sur des dessins scannés en 600 dpi ou sur des images d’au moins 3000 pixels de côté. Même si vous ne prévoyez pas d’imprimer vos créations, croyez moi, vous aurez besoin tôt ou tard de revenir sur vos oeuvres et là vous serez bien content de ne pas avoir à tout redessiner pour pouvoir retoucher le moindre trait. Et surtout, vous pourrez effectuer des mouvements plus amples, et vous verrez tout de suite que vos réductions d’images gagneront SO MUCH TELLEMENT en qualité.

Y’a pas que Photoshop dans la vie.

Apprenez à utiliser autre chose que photoshop, le logiciel le moins optimisé du monde qui ramera même sur les machines les plus onéreuses et vous dissuadera de sauvegarder souvent votre travail tant ça prend des plombes.

Prenez le temps de jouer avec d’autres logiciels que vous ne connaitrez par aucun cursus scolaire et qui valent tellement le détour, tels que Easy Paint Tool Sai, super agréable à manier avec une tablette notamment grâce à sa façon personnalisable de lisser les coubres et de gérer des fichiers .psd (30€ si vous voulez l’acheter, période d’essai gratuite de 30 jours).

Donnez une chance à gimp, personnalisez ses raccourcis comme vous voulez et vous verrez que pour un dessineux il suffit amplement à la plupart de vos usages, contrairement à ceux qui font de la retouche de photo (vous savez, c’est pour ça que ça s’appelle photo-shop). Sauf que ça ne vous coûtera pas un rond. Je le répète, ça suffit amplement pour tout un tas de choses telles que recadrer une image, ajouter du texte, dessiner des lignes droites si vous faites des cases de BD, tout ça. Et ça le fait plus rapidement que l’autre éléphant de chez Adobe.

Les backups, c’est pas une fois que vous avez tout perdu qu’il faut penser à les faire

Je ne saurais aussi que vous conseiller de mettre en place des backups automatiques, (CobianBackupBorgBackupDéjà Dup fourni de base sur ubuntu) pour ne citer que quelques uns) parce que le jour où votre disque dur meurt ou que vous vous prenez un dégât des eaux (comme c’est arrivé récemment à Orléans par exemple), ou que vous embauchez des prestataires pour gérer vos données et que ceux ci ne font pas plusieurs backups (comme plusieurs sites de journaux il y a quelques semaines).

Ne gardez pas toutes vos sauvegardes dans un même lieu. Vous pouvez investir dans un serveur distant, un NAS, ou un squatt de disque dur chez des personnes de confiance.

Zippez les dossiers auxquels vous risquez de retoucher le moins, ça accélérera les sauvegardes de copier un seul zip que quinze mille petits fichiers. Et vous pouvez toujours rajouter ou enlever des fichiers dans ce zip.

Faites de la place en virant les données obsolètes, les photos pourries, les choses que vous n’avez plus envie de garder, la musique que vous zappez dès que vous l’entendez…

Et surtout, rangez vos fichiers dans des dossiers bien organisés.

Vous apprendrez tôt ou tard que ça vaut le coup de s’éviter d’attendre que la recherche de fichier trouve tel ou tel fichier parce que vous n’avez aucune idée de l’endroit où vous l’avez balancé sans y réfléchir. Avec le temps vous aurez à gérer de la paperasse, des documents officiels, mais aussi des tas d’autres choses que vous ne voudriez pas paumer dans le fin fond d’un disque dur. Par exemple, vos dessins, vos photos, votre musique, ces pièces administratives dont vous avez besoin d’un scan pour la moindre chose parce que l’administration vit encore plusieurs siècles dans le passé.

Ranger ses fichiers c’est le meilleur moyen de ne pas avoir de doublons de fichiers et de gagner du temps TOUS LES JOURS. Enfin, moi je vous conseille ça, c’est parce que j’en ai chié récemment pour organiser mes paperasses après la création de mes deux entreprises et que mes backups n’avaient pas la même organisation sur chacun de mes disques dur. Spoiler: les paperasses administratives vous en aurez TOUJOURS DAVANTAGE au fur et à mesure que vous prenez de l’âge.

Alors go go go! Ouvrez un explorateur de fichier et créez votre dossier de rangement syncronisable! Vous allez voir ça change la vie *-*

pas à pas de l’illu de sapin qzine

sapin_pas-a-pas_blog.jpg
Aujourd’hui, ma contribution au calendrier de l’avent de Qzine.fr s’est faite sur le thème « sapin ». Voici donc le pas à pas.
Vous trouverez aussi la construction du lineart en musique mutable ( radio Groove salad / Secret Agent chez Soma FM, une radio sans pub vachement bien) sur mon livestream.

Watch live streaming video from tykayn at livestream.com

on peut y voir comme j’ai fait des essais entre toshop et Sai pour finalement me consacrer entièrement à Sai qui tourne mille fois plus vite en plus d’être très agréable dans le rendu de ses lignes. (et qui a l’avantage d’être 100 fois moins onéreux aussi) faut dire que toshop est fait pour la retouche photo, pas pour dessiner. Allez zou sparti pour le pazapa !
sapin_pas-a-pas_blog.jpg

à la découverte du clitoris en couleur

une illu retapée à partir d’une dédicace pour réchauffer l’hiver.
decouverte clitoris colo text blog
Il y a quelques années j’entendais sur Arte dans le documentaire « le clitoris ce cher inconnu » que la plupart des femmes entre 20 et 25 ans ne savaient pas situer leur clitoris, beaucoup croyaient que c’était la partie de leur sexe qui leur permettait d’uriner. Des années après je n’ai pas de chiffres sur l’éducation sexuelle à ce propos, si vous en avez, faites passer 🙂

banana woman

comission_amazone_rouge.jpg

« le jour où elle décida de faire une soupe mélangeant tomate et banane, une fée du logis tombe amoureuse d’un millier de bananes. Mais bientôt elle découvrira quels secrets la civilisation à perdu en industrialisant ces fruits qui ont plus d’un tour dans leur slip. »

Cette histoire a été promue à Cannes avec la palme du meilleur scénario. merci encore à vous!