kit de survie en école d’art

à l’intention de ceusses et ceux qui voudraient se lancer dans des études d’art, je vous fait part des principaux écueils à éviter pour choisir votre école et appréhender vos études.

Pour rappel je m’en tiens à ce que j’ai cru bon de retenir de mes 4ans d’études à l’ESA St Luc de Bruxelles.

Choisir les études

Faites le tour des cursus / filières / options et matières abordées avant de choisir où vous inscrire. Visiter les portes ouvertes vous donnera l’occasion de voir ce qui se fait et surtout de rencontrer les professeurs. Choisir des thématiques qui vous intéressent VRAIMENT vous donneront envie de vous lever pendant des années.

Diplôme

Ne croyez pas qu’avoir un diplôme vous ouvrira d’office les portes du travail. C’est aussi naïf que de croire qu’avoir une bonne note en philosophie fait de vous un philosophe. Le seul papier qui vous servira à montrer vos compétences sera celui de votre portfolio comportant vos meilleurs travaux.
N’oubliez pas que vous faites des études pour acquérir un savoir, une expérience, des essais, des connaissances, des inspirations qui vont vous servir le reste de votre vie et pas seulement dans le métier que vous visez. Parce que oui, aussi il vaut mieux étudier en visant métier.

Ne faites pas d’études d’art si vous craignez juste d’entrer dans le monde du travail, vous n’aurez alors aucune envie de suivre vos cours et aurez l’amer sentiment de perdre votre temps. Si vous cherchez à prendre des vacances faites plutôt une année sabbatique.

Budgets

Prévoyez un budget fournitures artistiques et imprimeur car les écoles en fournissant sont très rares.
Prenez en compte non seulement le prix de l’année mais aussi les déplacements, coûts d’appartements et de retours en famille.

Étude n’est pas (que) récréation

Sachez que dans l’art il n’existe pas de recette miracle pour faire de bons travaux.
Il existe des règles à suivre qui fonctionnent très bien mais qui selon votre approche peuvent être totalement bafoués et donner de bons résultats malgré tout. Mettez du y vôtre.

La qualité n’est pas une question de goût. Ne mélangez pas les deux.

Il arrivera un moment où vos professeurs vous donneront des avis qui se contredisent sur votre travail.
Bien que ce soient eux qui notent vos travaux vous êtes davantage évalués sur votre capacité à faire des choix éclairés dont vous pourrez expliquer les motivations que des choix aveugles de bon petit soldat. Si vous ne voulez que suivre des ordres engagez vous plutôt dans l’armée.

Comportements

Si vous venez à l’école pour faire la même chose que si vous ne veniez pas à l’école, n’allez pas à l’école. Chacun y gagnera.

Certaines écoles évaluent la présence en cours (même si on vous forme a un métier d’indépendant, ce qui est plutôt comique). Si certains de vos camarades arrivent souvent en retard ou sèchent des cours ça les regarde.
Ne vous prenez pas pour leur mère, ils en ont sûrement déjà une.

Ne boycottez pas une matière même si son enseignant est le plus louche des pédonazi-mutants, apprenez à être au dessus de ça.

Ne vous attendez pas à recevoir des fleurs et des montagnes de compliments tels que votre grand mère vous en a donné en voyant vos productions.
Sachez distinguer le regard critique du regard encourageant. vous aurez besoin des deux mais ne vous offusquez pas si le retour n’est pas celui que vous attendiez.
De même, ne soyez pas prof à la place du prof.
Ne prenez en compte que les critiques qui souhaitent vous aider à vous améliorer.
N’ayez pas peur d’essayer de nouvelles techniques ou façons de faire.

Ne confondez pas votre personne et vos travaux. C’est cette confusion qui fait que trop souvent un élève est dévasté quand il reçoit de mauvais retours sur son travail: il le prend personnellement comme si c’était lui qu’il fallait qu’il change au lieu de son travail.
N’oubliez pas qu’il est normal et souhaitable de faire des erreurs, l’important c’est d’en tirer des enseignements.

On vous bassinera souvent les oreilles avec Eros et Thanatos pour que vous en mettiez dans vos productions. et certains les mélangeront carrément, vous êtes prévenus.
Heureusement comme précisé juste avant vous pouvez réussir vos études sans foutre des morts et de la bidoche à côté de gens qui baisent.

Ne soyez pas redondant dans ce que vous faites (image et texte n’apportent rien l’un à l’autre) à moins que vous aimiez le comique de répétition.

Savoir se vendre

Vous êtes également évalués sur votre compétence à vendre vos idées et votre travail..
Surtout si vous faites un cursus d’art comprenant de la narration, soyez le narrateur sans attendre que votre interlocuteur fasse lui même les liens. C’est plus facile à faire si vous travaillez sur un sujet qui vous passionne et donne vraiment de la matière à raconter..
De bonnes idées n’ont de l’impact sur le grand public que si elles sont bien présentées et exploitées..
Préférez développer à fond une idée plutôt que de survoler rapidement des tas de choses intéressantes qui ne feront que laisser le spectateur sur sa faim..
Votre travail doit refléter une mise en place harmonieuse et réfléchie..
.
Testez l’accueil de vos travaux sur des personnes différentes. Vos camarades, votre famille, votre facteur, votre tavernier..
Retenez comment chacun le perçoit et qu’est-ce qui fait que certaines informations ne sont pas comprises afin de vous améliorer..
.
Travaillez à plusieurs, on comprend mille fois mieux par l’entraide et le questionnement..
Ayez toujours de quoi noter des idées sur vous. Tout et n’importe quoi peut vous donner une piste ou une solution pour vos projets..
Documentez vous de plusieurs sources sur ce dont parle vos projets..
.
Gardez du temps pour cultiver des projets en dehors de vos études.
Vous pouvez également demander conseil à vos profs pour ces projets..
Sachez respecter le temps d’aide dispensé à chaque élève par les professeurs mais comprenez bien que parfois il faudra vous battre pour obtenir la moindre aide tant ce temps fluctue en fonction de la présence de décolletés et autres joyeusetés. (Ne vous inquiétez pas pour la parité ça fonctionne autant pour les monsieur que les madames. 😀 )

image d’organisation

Organisez vous pour ne pas avoir à faire de nuit blanche la veille du rendu de vos travaux..
Votre rendu ne sera pas meilleur si vous y dépensez un capital santé dedans..
En plus de montrer que vous ne savez pas vous organiser (et ça dans le monde du travail ça veut dire « dehors ») ça montre que vous préférez faire tout et n’importe quoi à la place de votre travail, vous ne serez pas en état de défendre vos travaux ou de retenir ce que vous disent vos profs le jour du rendu..
.
Faites des liens entre les matières et leurs sujets. Cultivez une pensée plus libre et une curiosité étendue..

L’aventure

Ne craignez pas le changement.
Peut être que durant vos études vous vous découvrirez un intérêt particulier pour un sujet dont vous ignoriez l’existence jusque là.

Ne négligez pas le fun dans vos études, Il ne tient qu’à vous d’en faire une aventure de chaque instant, c’est comme pour tout en fait.
y’a pas que le travail dans la life et pour ça aussi faut prendre des leçons durant ses études! *0*

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *