Masterclass de Barbucci – comment trouver son style, et lutter contre le blocage artistique

J’écoute la masterclass live d’Alessandro #barbucci, un auteur dont j’apprécie énormément le trait et la vivacité de ses personnages, qui a pour sujet: « comment trouver son style, et lutter contre le blocage artistique ». ça me rappelle pas mal mes années en école d’art à Bruxelles de 2007 à 2011. En effet j’ai connu cet auteur un peu avant mes études supérieures, à l’époque de Monster Allergy et Sky Doll.

N’ayez pas peur de ne pas être original, tout le monde s’inspire des créations de quelqu’un d’autre ou du monde extérieur de façon générale. « Tout a déjà été dit, tout a déjà été écrit ».

à l’école on en a largement parlé à l’époque. Cherchez l’authenticité plutôt que  l’originalité. tout ce qui mérite d’être entendu a déjà été dit, mais ce n’est pas grave. Du tout.

Apprenez des autres mais ne cherchez pas à prendre leur place, elle est déjà prise.

Apprenez à séparer votre personne de votre travail, c’est très important surtout lorsqu’on ne vous inonde pas de fleurs à chaque fois que vous montrez votre #art.

Cherchez en vous même tout ce qui vous inspire, ce qui vous plaît. Films, musique, courants de pensée, artistiques, politique.

Vous pouvez chercher la généalogie des inspirations en allant voir de qui se revendiquent les auteurs qui vous inspirent, et de qui ceux ci s’inpirent, vous allez voir que tout le monde s’inspire de quelqu’un d’autre.

montrez votre culture dans vos dessins, n’ayez surtout pas peur de le faire même si ce n’est pas « à la mode » dans les blockbusters et la culture bourgeoise.

avant le plus difficile c’était de montrer son travail, aujourd’hui c’est le plus facile avec les réseaux sociaux.
montrer son travail aux autres c’est super important.
(il raconte aussi que lui a 30 ans de carrière dans le dessin, et ça change beaucoup de choses)

Il faut vraiment prendre le dessin comme une phase de décompression plutôt que l’inverse.

Avec tout ça il propose 8 heures de formation qui aborde des tas de sujets satisfait ou remboursé. heh!

dans ses débuts il avait trouvé l’adresse d’un artiste qu’il admirait et avait fait plus de 500km de train pour aller à sa rencontre.
Le type a été vachement patient et gentil malgré son harcèlement 😀

il rajoute qu’il ne faut pas hésiter à aller toper un professionel et lui taper la discute, et lui casser les couilles quand on le peut. C’est très enrichissant ce genre d’échange.
Il raconte aussi que c’est normal qu’un artiste soit pas enthousiaste si on lui montre à quel point on peut imiter parfaitement son travail. C’est gênant de se voir dépossédé de ses personnages.
C’est aussi une des raisons qui font qu’il est important de trouver son propre art, imprégné d’un ensemble des influences qui comptent pour nous.

Quand on donne des conseils, on parle à soi-même jeune.
voilà ce que j’aurai aimé entendre quand j’avais 18 ans, maintenant que j’en ai 47.

(j’adapte les phrases, vous n’aurez pas tout l’exotisme de son accent italien si je vous retranscris les phrases telles quelles :D)

sur ce bisous bonne nuit!

Vous trouverez plus d’infos sur cet auteur sur sa page Wikipedia

Son blog, dernière publication en 2012

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *