Archives mensuelles : octobre 2008

Ingvar Kamprad Elmtaryd Agunnaryd c’est plus fort que toi!

Et hop, une requête SQL de DROP CANAP plus tard, (stune blague pour geek, n’ayez pas peur ¬_¬)et grâce à l’aide de notre voisin de pallier (merci a lui, fok je lui rende son marteau tiens) on peut s’attaquer au montage du clikclak.


Un montage de lampe plus tard…

Plein de BOM BOIM BOM BOHM plus tard, voualaaaa!

à nous la glande devant le home cinema pour les How I met your mother de 22 pouces 16/10e. n_n

Bonnes vacances à vous! 🙂

W3 – cours de dessin







Quelques recopiages de peintures de Rubens depuis le musée royal d’art ancien duku de Bruxelles:






Ce musée a des peintures immondément ternes, et Ruebns fumait la moquette quand il peignait des mains à ses personnages plus grandes qu leur tête, et implantait des muscles qui n’existent pas dans les bras de ses persos.
Dom: « à son époque en fait, Rubens prenait des passages d’histoires connues qu’il aimait bien et il en faisait des grandes peintures. Si nous on faisait des grandes peintures de Sephiroth qui affronte Clad on passerait pour des demeurés. »
TK: « ha ouais, c’est du fanart en fait, Rubens. »

Retour en cours de dessin:







Et voualaaa \o/

Tuto: Comment trouver un point de fuite?

Pour trouver le point de fuite qui se trouve quelque part devant vous,
mettez vous face au plan du mur qui vous fait face, vous devez être aussi vertical que la surface que vous observez si vous voulez trouver une fuite cohérente.
Si votre salle a une structure rectangulaire (côtés parallèles deux à deux), les murs sur les côtés du schéma verront leur lignes de plafond et de sol dirigées vers un point EXACTEMENT en face de vos yeux, ET sur la ligne d’horizon.
Imaginez vous voir dans la même position assis au plus près du mur.
Vous vous souvenez du point entre vos deux yeux? Eh bien les fuyantes de la salle se dirigeront vers ce point, c’est le point de fuite que vous cherchez.
Si vous êtes à 50 cm du sol il se trouvera à 50 cm sur le mur dans votre dessin.

Et ces bêtes là, c’est comme la lune, ça donne l’impression que vous êtes suivi 😀
Alors rappelons tout de même que les points, les lignes et tout ça ça n’existe que dans notre imaginaire collectif, rassurez vous, personne ne vous suit.
mouahah.


Une technique simple pour trouver où se trouve le point correspondant à votre point de vue sur le mur, servez vous de votre crayon (si il est droit) en tendant votre bras au maximum (pour être régulier dans vos mesures) et suivez les lignes des murs sur les côtés.
Votre dessin gagnera en cohérence si vous trouvez les bons points de fuite, et si vos lignes convergent exactement vers ces points.
Faites donc attention aux intervalles de taille pour dessiner les surfaces de vos objets en série.

Si vos objets en série sont sensés être tous de même taille dans l’espace, en perspective ce n’est plus pareil:
Plus votre objet, ici le cube, sera éloigné du point de fuite, plus la taille de la même surface rapetissera.
Donc si dans votre dessin vous voyez un cube dans le ciel qui a une face du dessous plus petite que celle d’un cube juste au dessus de l’horizon c’est qu’il y a quelque chose qui cloche.

on ne voit pas le dessous d’un objet posé au sol, et on ne voit pas le dessus d’un objet au dessus de nous.
Si votre horizon est plutôt dans le haut de votre dessin, c’est que vous regardez par terre.


Si vous êtes au dessus des immeubles que vous voulez dessiner, rappelez vous que les points de fuite se trouvent toujours sur l’horizon (ou le vertizon, voir le vocabulaire)
Savoir que ce qu’on dessine sera vu de dessus ou de dessous en fonction de notre position permet de garder une cohérence dans son dessin, à condition que vous respectez la décroissance des intervalles
En l’occurrence, sur ces immeubles en schéma, une fenêtre plus basse qu’une autre sous l’horizon, ou plus haute qu’une autre au dessus de l’horizon sera toujours plus petite que la précédente.

J’étais à Cergy, à un endroit qui s’appelle « les 12 colonnes » et je voulais savoir si je me trouvais plus haut que la tour Eiffel se trouvant à une trentaine de kilomètres de là. (ouais j’ai des curiosités comme ça :D)
C’est alors que je me suis armé de mon appareil photo et ai zoomé sur l’édifice.


Ceci est un haut de tour eiffel (oui bon, ayez un peu d’imagination!).
J’ai alors remarqué qu’une partie du haut de la tour étaie légèrement vue de dessous, et que le reste du bas était vu de dessus. Je me trouvais donc à la hauteur où les barres de métal de la tour étaient de face.
(entre le 2e et le 3e étage, à plus de 200mètres de haut donc).
Si vous êtes CUrieux et que vous connaissez le théorème de Thalès ou bien gout-gueule vous pouvez trouver la hauteur à laquelle j’étais, la vraie distance séparant les deux édifices (de sa mère! hohoho jeu de mot!) et même l’âge du capitaine.
voilà, maintenant vous savez.
Des questions?
Pourquoi quand je dessine une porte ouverte elle a une gueule bizarre par rapport au mur? ;_;


Il ne faut prendre un point de fuite commun pour des plans que si ils sont parallèles.
Une porte, quand elle est fermée a le plan de sa surface parallèle au mur.
Ensuite, quand on l’ouvre les fuyantes du haut et du bas de la porte se dirigent vers un point qui se déplace sur la ligne d’horizon.
Quand la porte est fermée, ce point est derrière l’observateur, plus on l’ouvre, plus le point de fuite migre vers l’avant comme le montre ce schéma:

Voilà pour l’étude de un point de fuite, j’espère que vous dessinerez de beaux décors et que la persp’ ne vous fera plus peur :3
Bon courage pour vos projets, qu’ils arrivent à terme et faites moi les voir dans les commentaires! \o/

Repas Poland-skievicz

J’arrivais donc avec les deux gâteaux qu’on avait préparé la veille dans mon appart à la station Toberry (:D) du métro 1B de Bruxsmelles.







Nous nous mîmes en route vers la bonne aubeeeeeeerge.





















Arh! trop bonne la soupe! *q*
















































































OMG photo dossier de Wanda avant qu’elle soit vieille et pas encore mariée avec les pères de ses enfants.






















































Insoutenable!





Que d’émotions! Allez Wanda, dis nous le nom des plats qu’on a mangé et qu’on est même pas malades après \o/

Gâteau polonais















notez la fougue dans le remuage de pâte avec le mouvement des cheveux. Quand on fait un gateau à la polonaise il faut danser la polka en même temps. (heu…)








Un doubleuvé comme Ouanda \o/

Un huit comme heu… un B \o/

Un té comme téka \o/


Har, nettoyons le plat. spoon fighting.

Keskonsamuz pendant l’heure que ça cuit.



PC addict.




Et voilàààà, des beaux gâteaux tout chauds pour aller avec mes tomates/tym/menthe/basilic du balcon \O/

Strobon tout ça, je vous ferai un compte rendu du reste du repas demain tiens! *q*

Générateur de lien


Php c’est rigolo, après le sondage pour !Q j’expérimente encore le codage. \o/
L’informatique c’est fait pour gagner du temps.
Donc je me suis amusé à faire cette feuille php qui génère des codes de wiki.
Je m’en sers pour bloguer plein de photos à la suite sans avoir à écrire le code wiki qui fait afficher l’image, et en changeant automatiquement le numéro de l’image.
Peut être que ça vous servira. 🙂

I’m such a globetrotter


Anim Est: convention de mangasses Samedi 13 et dimanche 14 décembre 2008 au palais des congrès de Nancy. (site officiel)
J’avais prévu d’y être pour faire des dessins sur commande ou des caricatures, et vendre des !q
Morigane la succube m’a dit qu’elle y sera aussi
« on pourra dessiner des pantzu ensemble! »
Il n’en fallait pas plus pour que je vienne expressément de Bruxelles \O/ mais la SNCF en a décidé autrement en voulant me faire payer krékré cher le voyage et les inscriptions pour se prendre un stand sont fermées depuis je ne sais quand. donc ce sera pour une autre fois 😀


Bah ouais et alors? ¬¬

Créatif


Comme dit mon prof d’écriture qui est aussi prof à La cambre à propos de l’inspiration (et je suis bien d’accord):

« Les élèves et l’inspiration ça me fait bien rire. Si vous attendez que l’inpiration arrive par l’opération du saint esprit pour commencer à dessiner ou a écrire, ou a chercher du travail… excusez moi de vous dire que vous ne ferez jamais rien de votre vie.
L’inspiration il faut la chercher vous même, la provoquer. Il n’existe jamais de bon moment pour commencer un projet de BD, pour dessiner ou pour écrire. Ce temps il faut que vous le preniez, que vous vous dites « bon allez là pendant une heure je vais bosser ce projet et rien d’autre« .
Donc prenez vous toujours avec vous un petit carnet et un crayon qui tiennent dans une poche, comme ça des fois on a une super idée qui nous vient et si on la note pas on s’en rappellera pas. Dans une journée on a dix idées, mais peut être seulement une ou deux seront bonnes à exploiter. Au moins avec votre carnet vous pouvez faire le tri.
L’important pour arriver à quelque chose c’est d’essayer.  »

Et chui bien d’accord B-)

BD2 – Exercice 1

Premier Exercice de BD2.
Nous avons à notre disposition une description de scènes inspirées du film Belge « toto le héros » (un film tré bien que je vous conseille de voir) et avons dû en tirer un découpage lisible et deux pages de ce découpage en couleur, que voici:

Synopsis du film dans l’article de Wikipédia:

A travers une mosaïque complexe de flashbacks, un vieil homme du nom de Thomas Van Hazebrouck (Toto) se souvient de la vie apparemment sans éclat qu’il a menée et imagine comment les événements auraient pu tourner différemment.

Depuis l’âge de huit ans, Thomas est persuadé — à tort ou à raison — d’avoir été échangé par erreur à sa naissance avec un autre bébé, son voisin Alfred Kant. La jalousie ressassée à l’égard de cet homme mieux loti lui a gâché toute son existence, parfois avec des conséquences tragiques pour ses proches. Il ne songe qu’à se venger et envisage même de tuer Alfred. Pourtant Thomas trouvera sur le tard une manière plus originale de donner un sens à sa vie.

Ambiance rétro mais captivante, avec des vraies tranches de vie. On prend très vite contact avec les personnages. Bref, j’ai bien aimé! 🙂

Technique (libre): criterium sur feuille A4. Les pavés ont été dessinés sur une autre feuille, coloris et rajoutés par montage. Colo faite avec toshop 7 en 3heures avec premièrement: aplats, puis amusage avec les calques « lighteen » sous et par dessus le lineart.
C’était bien fun et ça faisait plaisir de faire ce qu’on voulait, comparé à l’année dernière.
à propos, mes nouveaux profs de Saint Luc à qui j’ai montré mes projets de cours de l’an dernier ont remarqué que j’avais progressé dans le découpage et dans la façon de montrer ce que je veux faire voir dans mes dessins.
Stencourageant! 🙂

Les profs veulent qu’on fasse plusse de recherches d’observation.
Pour mon prochain projet je ferai de l’aquarelle, et comme on devra raconter une histoire en au moins 5 planches sur un lieu particulier de Bruxelles va y avoir de l’observation et des missions d’investigation. Encore des raisons de découvrir de nouvelles bières Belches, une fois! \o/