Archives mensuelles : novembre 2009

Stairway to heaven

Stairway to heaven
Parait que y’a pas assez de !q sur ce blog, et comme je suis bienveillant envrs mes lecteurs, je vais vous présenter ce magnifique manga en 4 volumes de 300 pages que m’a fait connaître Mariposa Nocturna.

Stairway to Heaven est un manga comico-érotique de Makoto Kobayashi. Il retrace l’histoire de Chiya Minakami, une femme médecin de 92 ans qui a passé sa vie à faire le bien dans le cadre de son travail. Cependant, accaparée par sa tâche, elle meurt subitement sans n’avoir jamais eu de relation avec aucun des nombreux hommes qu’elle a pourtant aimé durant son existence sur Terre. Aussi, elle meurt vierge, ce qui est considéré au paradis comme un crime. Elle est alors envoyé par Dieu dans le Chichon Manchi, l’enfer du plaisir, où elle reprend son apparence dans ses belles années et où elle doit expier sa faute. Elle rencontrera là-bas la plupart des hommes qu’elle a aimé de son vivant et aura ainsi droit à une seconde chance.

Avec peu de texte, on passe un bon moment mêlant avant tout déconnade, parodie des mythes, satire sociale avec cependant un certain côté pédagogi-comique pour les jeunes filles vierges qui craignent leur première fois.

Stairway to heaven
Exemple d’une scène:
« (l’enseignante face à une trentaine de filles vierges dans l’enfer du plaisir: ) Bienvenue dans le cours de psychologie masculine, voyez ici un véritable Homme que nous avons attaché spécialement pour ce cours.
Comme vous pouvez le voir, ici c’est son pénis.
-bwaaaaaah! c’est moche!
-Hé, le design est signé Dieu donc pas de blasphème.
Approchez vous et venez le toucher pour mieux comprendre son anatomie.
Vous avez donc des zones érotiques ici et là, c’est agréable pour lui si vous lui caressez la poitrine, les mamelons, les épaules, les cuisses, le pénis dont vous pouvez ici stimuler la verge, le gland, et n’oubliez surtout pas les testicules, maniez les avec délicatesse. Pensez aussi à l’anus et au scrotum derrière les boules. Servez vous de vos mains et de votre bouche en même temps, vous pouvez bien sûr le toucher n’importe où et ce sera agréable.
(le mec attaché et les yeux bandés se fait tripoter) hééééééé la, mais je… hé! houuuuuu *o*
(un peu plus tard)
Voilà, retenez bien ce que vous avez appris aujourdhui.
(l’héroïne demande:) Heu, vous n’aviez pas parlé de psychologie masculine?
(l’enseignante:) C’est bien ce qu’on vient de faire, non?

Gâteau chocolat-framboises spécial TK

DSC08073
Après le Sernik polonais, la suite de mes z’aventures gastronomiculinaires

Ingrédients (pour 4 personnes) :
– 100 g de framboises entières fraîches ou surgelées
– 100 g de mousse au chocolat noir (en pot)
– 150 g de chocolat patissier
– 140 g de beurre
– 4 oeufs
– 80 g de farine
– 150 g de sucre normal (blanc quoi)
– 1 sachet de sucre vanillé *-*

DSC08075
Faites fondre le beurre et les morceaux de chocolat: mettez-les 5 mn au bain-marie en mélangeant ou laissez-les 1 mn au micro-ondes. Lissez-bien.
Mélangez les oeufs, la farine et le sucre au mixeur ou au fouet. Incorporez le chocolat et le beurre fondu.
Beurrez et farinez un moule assez haut, de 20 cm environ de diamètre. Faites cuire la préparation au four pendant 35 mn à 170°C
DSC08076
DSC08078
DSC08080
DSC08081
DSC08082
DSC08086
DSC08088
DSC08093
Remarquez que je n’ai pas utilisé tout le beurre qui est au bout du couteau, loin de là.
Pour faciliter la glisse j’ai préchauffé le four et placé le plat à gâteau dedans le temps de ranger un peu mon plan de travail. Prendre des gants pour retirer le moule à gâteau chuper chaud avant de le beurrer (et fariner)est une bonne idée.
DSC08094
DSC08097
Coupez dans l’épaisseur, fourrez de mousse au chocolat et refermez. Mettez en aussi sur le dessus du gâteau pour y faire tenir les framboises.
DSC08104
Et bonap *q* Mes invités du Mardi 24 Novembre pourront vous confirmer que c’était de la bonne, ce gâteau spécial TK

La boucherie d’Anderlecht – BD en couleurs

Youpla, les 5 planches de l’histoire de boucherie ça c’est fait.
Au bout de la 3e planche j’ai eu des conseils concrets pour réaliser une aquarelle, merci l’académie de la ville d’à côté de bruxelles.

Bref le seul truc que j’aime bien dans ce boulot c’était le lineart (et l’histoire, dommage que les dialogues soient si difficiles à lire). Le A2 pour faire de la BD cémal. Le papier fabriano (recommandé par les profs) c’est caca, et en plus on se croirait à Venise tellement ça gondole. La prochaine fois que je fais de l’aquarelle ça sera pas sur cette merde! J’aurais eu tout loisir d’essayer un truc chiant \o/
Heureusement que le découpage tout seul m’a valu 14.

[tuto] Perspective par mesure

Jusqu’ici mes tutos de perspective partaient du principe que pour faire un dessin on dispose les éléments sans mesures exactes parce que pour montrer ce qu’on veut (pour faciliter la narration et mettre en valeur les éléments qu’on veut) on se permet des licenses poétiques.Donc pour cette fois on va pas faire comme ça et on va se prendre pour des arCHItectes. qui prennent des mesures.

Ensuite on appliquera ça à la fameuse chambre d’hôtel dans l’autre tuto de perspective et sa télévision qui reflétait le lit.Pour faire une perspective avec des objets aux mesures correctes, on va devoir prévoir dans notre feuille un espace qui comportera le dessin final, et une marge suffisamment large pour disposer nos objets autour du dessin. Regardons maintenant le schéma ci-dessus avec ses 6 figues.

!!! Construire un repère de perspective.
figure 1)Ceci représente le début de notre repère, qui se trouvera sur notre feuille dans notre espace dédié à notre illustration finale.On remarque que ce repère est constitué de deux lignes horizontales: la plus haute ligne représente la ligne d’horizon, la plus basse la ligne de terre qui sera la limite de notre illustration(on ne dessinera pas notre illu en dessous de cette ligne) et une ligne verticale, la ligne de visée qui est l’orientation de notre point de vue / caméra / appareil photo qui est sensé percevoir l’image de l’espace, et cette image est notre illustration.Pour vous situer l’horizon, c’est la ligne formée par la projection des deux points de votre vision sur un plan parallèle au sol supportant votre point de vue. (vous êtes bien avancés hein).Bon en fait c’est la hauteur de vos yeux au loin. Ensuite la ligne verticale doit être perpendiculaire aux deux autres lignes horizontales. tout ce qui est juste en face de vous se trouve sur cette ligne.La ligne de visée (verticale) coupe la ligne de terre en un point qu’on nommera T. La distance entre le bas de la ligne de visée en dessous de T doit être égale à la distance entre le point de vue et l’espace observé, relativement aux dimensions des objets que l’on voudra représenter bien sûr. de La fin de cette ligne de visée se nommera V comme Vue et va nous servir à placer les points de fuite ensuite. Si von veut dessiner un cube/bâtiment/nain de jardin/symbole phallique/incroyable Hulk de 20 mètres de haut on ne va pas prendre une feuille de 20 mètres de haut, on va déterminer une échelle. si on doit se trouver a 50 mètres de notre sujet on va dire que 10cm sur notre feuille valent 50 mètres. à coup de produit en croix on trouve que notre cube de 20 mètres fera donc 4cm de côté.Voilà, on va pouvoir commencer.
figure 2) Pour comprendre comment ça fonctionne on va dessiner un simple carré en perspective.Le carré c’est bien, parce qu’ensuite quand on voudra dessiner des formes plus complexes, il suffira de les mettre en boîte et de les découper en carré.Donc, vous vous rappellez que toutes les lignes parallèles convergent vers un même point de fuite; que c’est pareil pour les plans parallèles (parce qu’ils sont constitués de lignes parallèles), parfait.Avant de savoir comment placer ces points de fuite, observons donc les lignes du carré et ses diagonales.Ses côtés sont parallèles 2 à 2, ils fuiront donc vers un point pour 2 côtés parallèles.Ses côtés font tous la même longueur, ce qui va nous permettre de constater les déformations de la perspective une fois qu’on l’aura dessiné.Les diagonales se croisent au centre du carré, elles pointent vers des points de fuite différents des autres segments du carré car elles n’ont pas la même direction.En prenant pour repère notre ligne de vue (qui est verticale dans le repère) on peut déterminer l’angle formé par une ligne et une autre grâce à un point d’intersection (qui formera la pointe de l’angle) et un rapporteur.On va donc prendre les angles que forment les traits de la forme que l’on veut dessiner, et les comparer à la ligne de vue, au niveau du point de vue (tout en bas), afin de trouver les angles dont on a besoin.Les angles que l’ont trouvera seront entre -180° et 180°. à gauche de la verticale on dira qu’ils sont négatifs, et à droite positifs. Mais une fois que vous serez habitués à prendre les directions vous n’aurez que faire des valeurs des angles. Pour le moment on mesure:Les traits verticaux formeront des angles de 0° (ou 180°, ou encore -180° si vous voulez, ça ne change rien à la direction qui est à ne pas confondre avec le sens d’une droite) car les deux traits sont superposés.Les traits horizontaux formeront un angle droit de 90° (ou -90°) avec la verticale.Les diagonales formeront un angle de 45° et -45°.Maintenant que vous connaissez les angles, les foints de fuite que vous cherchez se trouvent à l’intersection de la ligne d’horizon et des droites orientées par vos angles mesurés qui partent du point de vue.Tirez donc des traits qui partent du point de vue dans les angles de -45°, 0°, 45°, et 90° et vous trouverez les points de fuite sur la ligne d’horion.Il n’y a pas d’intersection entre les droites parallèles, on considèrera alors que la direction de 90° donnera des points de fuite à l’infini sur les côtés de la ligne d’horizon. Et ouais.On a nos points de fuite donc. Il ne reste plus qu’a savoir où dessiner notre carré.(Par la suite pour gagner en clareté vous pouvez éviter de dessiner les lignes de directions et juste marquer les points de fuite sur la ligne d’horizon)
figure 3)Pour que ça reste simple, on va placer la base (le segment AB) de notre carré sur la ligne de terre, au centre de le ligne de vue. On a donc de part et d’autre de la ligne de vue, la même longueur.La direction de ce premier segment est de 90° , on la représente donc qui tend vers cette direction, horizontale.Les deux points formant le segment de la base de ce carré sont orientés à 0°, donc à relier au point de fuite de 0° qui se trouve juste en face du point de vue. L’intersection entre la ligne de vue et l’horizon.On a donc maintenant un triangle, le dernier côté de notre carré se trouve quelque part entre la ligne de terre et l’horizon, dans ce triangle.
figure 4 et 5)Pour trouver l’autre horizontale du carré, on va utiliser ses diagonales (orientées à 45° et -45°). Comme vous le remarquez, les diagonales, si on les prolonge, coupent chaque point du carré.Donc hop, on prend la base du carré et on trace les diagonales grâce aux points des angles dont on a besoin.
figure 6) Nos diagonales coupent le triangle qu’on avait avant, et ô miracle, on peut enfin dessiner le dernier segment horizontal de notre carré.Youpi, on a notre carré!Et si on veut dessiner un carré qui n’est pas tout droit?Ce qu’il y a à retenir c’est que dessiner en perspective est un jeu où il faut trouver des intersections entre plusieurs droites symbolisant des directions.On mesure, on trace depuis le point de vue, on trouve les points de fuite, et c’est parti.Et si on veut dessiner un carré ailleurs qu’à partir de la ligne de terre?On fait un repère de notre espace à dessiner vu du dessus comme pour notre carré (ben oui, il était vu du dessus). Puis on va imaginer un rectangle entre le point de vue et notre objet afin de pouvoir situer l’objet au loin de la même manière qu’on trouve la dernière ligne du carré dans l’exemple ci-dessus (attention à l’angle des diagonales qui n’est plus de 45° pour un rectangle).Avec quelques essais ça va vous paraître super facile.!!!Exemple de la chambre d’hôtel Ceci vient compléter ce tuto de perspective sur les refletsLes schémas suivants reprennent les explications ci-dessus avec moins de détails.

On sait dessiner les formes à plat, pour les surélever on va devoir représenter des objets dans des tailles relatives au repère, les projeter sur la ligne de terre, puis les faire tendre vers les points de fuite correspondant à leur direction. Ce qui explique pourquoi on avait besoin d’une marge simpson tout autour de notre espace de dessin.



Vouala vouala un schéma plein de lignes, pour qu’il devienne lisible on peut dessiner en mettant une feuille par dessus comme si c’était un papier calque, vvoyez.!!! Quelques trucs bizarresVoici des jeux sur la distance de vue.
Voici enfin l’illustration que devrait donner tout ceci.
Vouala: dessiner en perspective est un jeu où il faut trouver des intersections entre plusieurs droites symbolisant des directions.On mesure, on trace depuis le point de vue, on trouve les points de fuite, et c’est parti.Enjoy! 🙂

Un peu de mémoria


Ha ces inconnus et leur sketche des bioman, quelle grosse marrade!
Mémoria, ma première longue BD scénarisée par Djo qui écrit comme une coche (une coche c’est un cochon Normand, ou un individu dans le langage péjor à tifs m’voyez) dont vous pouvez lire le premier chapitre par ici. Au début c’est pas encore plein de grosses conneries, mais au bout de 30 pages ça commence. 🙂 Ce lien est aussi présent dans la colonne de droite du blog.
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9

Fanart yugioh

Ho un vieux dessin de Yugioh que j’ai envoyé au site des éditions kana je sais plus en quelle année. J’aimais bien surtout avant qu’ils ne se lancent dans les tournois de cartes. C’est à dire dans les 3 premiers volumes de la série. Je crois que ce qui est montré à la télé ne prend même pas en compte toute cette partie où « le roi des jeux » jouait à des trucs vraiment très inventifs comme le karaoké des ténèbres, l’esquive rythmique de blocs qui tombent du haut d’une salle dont la seule issue est en hauteur, ou le palet glacé explosif sur plaque chauffante. \o/