Archives de catégorie : Non classé

Comment évaluer la ligne politique d’un média?

deux bons moyens de savoir de quel bord #politique se situe un média ou une personne qui reporte des #médias :
– examinez ses tendances en mesurant de quelle type de personne elle rapporte les thèses et dans quelle proportion de temps, comme le fait #acrimed . Ce média donne-t-il plutôt la parole à des présumé coupable ou présumé victimes dans une affaire de scandale,, plutôt du côté des exploitants ou des exploités, de la puissance ou de la naissance modeste généralement.
– examinez un truc que personne ne pense examiner: les rapports d’erratum et explications de décisions de modération.

Savoir d’où vient l’argent et quelle est la hiérarchie de commande, ou de quelles familles provient le pognon est aussi un indicateur, mais ça ne vous emmènera pas loin. Regarder les couleurs dominantes d’un journal peut être trompeur (voir aussi greenwashing)

Il est très important de noter si un média ou une personne est incapable de se remettre en cause, ou de reconnaître ses erreurs et les corriger, ou de tirer du sens de ses erreurs passées.

Si vous n’avez aucune idée de comment estimer la fiabilité d’une affirmation, ou à évaluer la parole d’un expert, vous êtes très fortement enclins à propager des choses erronées, accentuant du harcèlement, voire creuser votre propre tombe ou embarquer vos proches dans des choses vraiment pas très sympa. Par exemple, des dérives sectaires, des commerces pyramidaux, des arnaques en tout genre, mais aussi du trafic d’humains, ou de la destruction de l’autonomie des personnes, de l’accès au soins et des abus de faiblesses, avec ou sans dogmes religieux ou néolibéraux.

Donc méfiance avec son propre pouvoir de reproduction des idées et avec la maîtrise de votre attention, particulièrement si vous passez du temps à réagir à des choses qui vous énervent, en ligne ou en live.

Ménagez vous, essayez de vraiment comprendre les différentes composantes d’un sujet, prenez soin de ne pas réagir systématiquement, de prendre du recul avec un sujet, de comprendre qui vous influence sur ce sujet et quelles sont les limites de votre autonomie critique.

Et fuyez les personnes qui trouvent nuisible le simple exercice de la remise en question, de la réflexion, de l’examen mesuré du réel, ou qui veulent vous faire croire que n’importe quelle proposition est aussi valable que n’importe quelle autre. Questionnez votre notion de l’intuition et du « goût du vrai » comme dirait l’autre.

Vous DEVEZ pouvoir développer votre propre réflexion pour tous les domaines et pouvoir le faire hors de la place publique, sans qui que ce soit pour vous interdire de vous renseigner. Et vous devez comprendre que croire un truc ne suffit pas à le rendre vrai dans le monde réel. Si vous avez été pendant longtemps dans une position vous forçant à croire des choses qui sont en réalité fausses, en partie ou totalement, ou à mille lieues du monde réel, vous DEVEZ aussi pouvoir changer d’avis, le reconnaître, formuler des divergences d’opinions. Tout le monde peut se tromper, et tout le fait le fait régulièrement sans le savoir, et c’est bien normal.

N’oubliez pas d’attaquer les arguments pour ce qu’ils sont, et pas ce dont ils ont l’air, ou la personne qui les porte. Vous n’êtes pas non plus obligé d’attaquer un sujet, encore moins sur une plateforme ne vous laissant que 10 secondes de parole. Certaines choses ne peuvent tout simplement pas être communiquées dans leur résumé. E = mc2 ou « on peut rire de tout mais pas avec tout le monde » ça semble facile à dire rapidement, mais sans la version longue on n’y verra pas du tout le même sens. Gagnez votre temps à l’employer dans vos combats de façon utile. Commence par examiner ce qui est utile pour vous, pour vos causes, et quelles leçons tirer dans quelle proportion.
L’intuition est importante, mais elle n’est pas suffisante à examiner la qualité d’une information. Le bon sens ne suffit pas.

Prenez un sujet que vous aimez défendre en utilisant un argument que vous utilisez souvent. Essayez de tester sa robustesse en cherchant les failles de ce qui le soutient, plutôt qu’en touchant le moins possible à ce qui pourrait vous faire changer d’avis. N’ayez pas peur de le faire, si vous trouvez que ce n’est pas solide, vous devriez probablement arrêter de l’utiliser. Vous pourriez aussi apprendre en quoi la base est bonne et vous sentir davantage en confiance à l’utiliser, et à pouvoir développer ses fondations si besoin.
Indice important « machin qui est un type vachement charismatique l’a dit donc ça doit être vrai » n’est pas suffisant pour dire qu’un énoncé est robustement établi.

Mais si en apprenant que vous argumentez des choses fausses et que même si vous mentez vous souhaiter toujours affirmer ces choses fausses, demandez vous sérieusement si vous servez une bonne cause en mentant à tout le monde, tout le temps.
Vraiment.
Infantiliser tout le monde n’est pas, à mon avis, une bonne chose, même si vous êtes persuadés que les choses pressent ou qu’elles sont plus importantes que tout. Je ne vois vraiment pas comment ça pourrait bien se passer sur le temps long.

Nous n’avons pas un temps infini, choisissons nos combats.
Prenons le temps de vivre autre chose, de construire aussi en dehors de ces apparences de soldat au service d’une cause, prenons le temps de vivre des chouettes choses si on le peut.

Pour d’autres, il est hors de question de faire autre chose de son temps que « se vider la tête ». Ce qui revient à abandonner tout contrôle dans sa vie, à toute compréhension, à tout aspect acteur de sa propre vie, et à renoncer à toute autonomie au sens large. Ce qui est à mon sens un énorme gâchis si c’est un comportement constant.
Y’a une notion pour ça parait-il, « la fatigue d’être soi » et donc de devoir s’opposer plus ou moins souvent à toute contrainte de domination. ça demande un effort de temps à autre si on a eu du bol à la naissance, ou à chaque instant pour les gens ayant eu le moins de chance.

Je vous invite d’ailleurs à remettre en question cette façon d’estimer la ligne politique d’un média.

Et bonnes vacances pour les gens qui en ont.

Origami et Premiers Flocons – 2e campagne de Claire Lemoine qui cartonne

plus de 118% à la campagne Ulule pour la sortie des deux prochains albums jeunesse cartonnés de Claire, ma chère et tendre. Plus que quelques jours pour les précommandes, ça se termine au 31 Mars faites passer l’info :3

On a réalisé une vidéo de présentation et mis le tout sur peertube. Have fun!

 

Vous pouvez aussi suivre ses actualités et ses avancements artistiques sur son compte Mastodon

@ClaireLemoine@mastodon.cipherbliss.com

et son site web https://clairelemoine.art

Masterclass de Barbucci – comment trouver son style, et lutter contre le blocage artistique

J’écoute la masterclass live d’Alessandro #barbucci, un auteur dont j’apprécie énormément le trait et la vivacité de ses personnages, qui a pour sujet: « comment trouver son style, et lutter contre le blocage artistique ». ça me rappelle pas mal mes années en école d’art à Bruxelles de 2007 à 2011. En effet j’ai connu cet auteur un peu avant mes études supérieures, à l’époque de Monster Allergy et Sky Doll.

N’ayez pas peur de ne pas être original, tout le monde s’inspire des créations de quelqu’un d’autre ou du monde extérieur de façon générale. « Tout a déjà été dit, tout a déjà été écrit ».

à l’école on en a largement parlé à l’époque. Cherchez l’authenticité plutôt que  l’originalité. tout ce qui mérite d’être entendu a déjà été dit, mais ce n’est pas grave. Du tout.

Apprenez des autres mais ne cherchez pas à prendre leur place, elle est déjà prise.

Apprenez à séparer votre personne de votre travail, c’est très important surtout lorsqu’on ne vous inonde pas de fleurs à chaque fois que vous montrez votre #art.

Cherchez en vous même tout ce qui vous inspire, ce qui vous plaît. Films, musique, courants de pensée, artistiques, politique.

Vous pouvez chercher la généalogie des inspirations en allant voir de qui se revendiquent les auteurs qui vous inspirent, et de qui ceux ci s’inpirent, vous allez voir que tout le monde s’inspire de quelqu’un d’autre.

montrez votre culture dans vos dessins, n’ayez surtout pas peur de le faire même si ce n’est pas « à la mode » dans les blockbusters et la culture bourgeoise.

avant le plus difficile c’était de montrer son travail, aujourd’hui c’est le plus facile avec les réseaux sociaux.
montrer son travail aux autres c’est super important.
(il raconte aussi que lui a 30 ans de carrière dans le dessin, et ça change beaucoup de choses)

Il faut vraiment prendre le dessin comme une phase de décompression plutôt que l’inverse.

Avec tout ça il propose 8 heures de formation qui aborde des tas de sujets satisfait ou remboursé. heh!

dans ses débuts il avait trouvé l’adresse d’un artiste qu’il admirait et avait fait plus de 500km de train pour aller à sa rencontre.
Le type a été vachement patient et gentil malgré son harcèlement 😀

il rajoute qu’il ne faut pas hésiter à aller toper un professionel et lui taper la discute, et lui casser les couilles quand on le peut. C’est très enrichissant ce genre d’échange.
Il raconte aussi que c’est normal qu’un artiste soit pas enthousiaste si on lui montre à quel point on peut imiter parfaitement son travail. C’est gênant de se voir dépossédé de ses personnages.
C’est aussi une des raisons qui font qu’il est important de trouver son propre art, imprégné d’un ensemble des influences qui comptent pour nous.

Quand on donne des conseils, on parle à soi-même jeune.
voilà ce que j’aurai aimé entendre quand j’avais 18 ans, maintenant que j’en ai 47.

(j’adapte les phrases, vous n’aurez pas tout l’exotisme de son accent italien si je vous retranscris les phrases telles quelles :D)

sur ce bisous bonne nuit!

Vous trouverez plus d’infos sur cet auteur sur sa page Wikipedia

Son blog, dernière publication en 2012

250% de campagne Ulule pour Wulfila

edit: La campagne a terminé financée à 475 %, soit 1 425 € collectés sur un objectif de 300 €. Merci tout le monde! <3 Oui moi aussi j’y ai participé en prenant tous les livres.

Wulfila, aka Claire Lemoine, aka ma chère et tendre, publie ses 4 premiers albums jeunesse en financement participatif et cartonne tout plein sa campagne Ulule « Mes rêves illustrés ». 250% de financement atteint, vers l’infini et au delà!

 

capture d'écran de la campagne "Mes rêves illustrés"

écrits en collaboration ou intégralement par madame, toujours illustré par elle, vous en trouverez pour tous les goûts:

Le loup de la lune est un album pour tout-petits (1-4ans), qui raconte les aventures d’un louveteau sur la lune. Une poésie dans un petit livre carré en papier épais, 16 pages de tendresse à l’aquarelle. Sa reliure est cousue main avec du ruban de satin acheté à la mercerie du coin !
Mais… que va-t-il se passer à la nouvelle lune ??

Vous adorez la savane ? Le lion et l’antilope est l’album qu’il vous faut. Destiné aux 4/6 ans, ce livre de 24 pages A4 vous emmènera en afrique. Il est imprimé sur du papier épais, avec une reliure agrafée. Une belle histoire sur l’amitié et la différence, co-écrite avec Aline Gautier-Chevreux.

Mattéo et Zora, c’est la chaleur, les embruns, les vagues. Un couple fusionnel que la mer tente de séparer, en vain.

Bruissement d’elle, c’est un voyage dans le passé. Le cheminement secret d’une enfant sauvage vers l’âge adulte et l’amour, à travers les méandres d’un château. Le tout écrit avec la conteuse professionnelle Catherine Fonder, de la compagnie La puce à l’oreille.

si vous appréciez les belles aquarelles et les histoires qui font rêver petits et grands, foncez soutenir Claire sur sa campagne Ulule ! :3

suivez aussi @ClaireLemoine sur Mastodon, et son site perso: clairelemoine.art

déménagement

tykayn fr
bienvenue dans mon nouveau site, mettez à jour vos marque pages car ici ça se passe sur tykayn.fr
tykayn.com fonctionne aussi, heh.
Merci à Lauwenmark mon super admin serveur pour sa patience et ses nombreux skills!
Avant j’étais sur un hébergement free, mais ça c’était avant.
Vous pouvez suivre mes strips BD avec le filtre de menu ci dessus: Strips

Bonne lecture! :3

Faire un fanzine avec indesign

InDesign

Vous voulez faire un fanzine avec un beau logiciel de PAO qui va vous éviter des tâches répétitives et vous permettre de vous concentrer sur la création de contenu sans vous fatiguer? Vous êtes au bon endroit! 🙂
Je vais vous donner les conseils qui m’ont vraiment fait gagner du temps pour le fanzine Qzine
Si vous voulez savoir comment monter une équipe et un fanzine en dehors de la mise en page, lisez __comment faire un fanzine en groupe__

Dossiers

Armchair
Rangez tout ce que vous mettrez dans votre fanzine dans un seul et même dossier.
Dans ce dossier, creéz votre document indesign. Les liens vers les images de votre document sont relatives à l’emplacement du fichier indesign, vous vous éviterez donc bien des emmerdes si vous voulez retoucher votre fanzine, et vous pouvez me croire, vous aurez envie de le retoucher après que vous l’aurez imprimé. Votre vous même du futur vous remercie d’avance aussi si vous créez des dossiers équivoques, avec des noms de fichiers éloquents.
Par exemple:

qzine_07
    |__couvertures
    |__decoration
    |__textes
    |__pdf_tests
    |__illus
      |__tykayn
      |__wulfila
      |__pich
      |__...

Le dossier illus contient toutes les illustrations en haute définition, classées par auteurs.

Nommage

STAMP - A Name
utilisez des _soulignés_ (underscore) au lieu des espaces dans vos noms de fichiers, et affichez les noms des extensions.
Quand vous avez plusieurs versions d’un fichier (image, texte, etc…) mettez plutôt un numero de version à la fin de son nom, au lieu de marquer « image_fini.png », car vous saurez bien assez vite que ce qu’on croit fini ne l’est pas vraiment, surtout quand on fait une réédition de fanzine.

Qualité

indd 0004 high quality

Investissez dans la HAUTE DEFINITION! N’ayez pas peur que ça prenne de la place.Travaillez en RVB ou CMJN mais faites le avec une définition de 300dpi MINIMUM. En matière de qualité il vaut mieux trop que pas assez. Vous pouvez aussi convenir de gabarits d’image vide comportant les configurations d’espaces de couleurs et dimensions recherchées, que vos contributeurs pourront télécharger et remplir.

Pour la sécurité de vos données je vous conseille de mettre en place une sauvegarde régulière de votre dossier de fanzine sur un disque dur externe à votre ordinateur, qui n’y est pas branché en permanence afin d’éviter la mort de vos données si jamais votre ordi meurt.
La syncronisation dans un Cloud comme Dropbox, Google Drive, Skydrive et compagnie marche très bien aussi.
Mettez vous un rappel dans un agenda électronique ou faites des posts it. Perso je préfère l’agenda en ligne, aussi accessible par téléphone et qui a l’avantage de ne pas faire tout un tas de paperasse insondable et sans fonction de recherche.

Format de magazine

Choisissez bien votre format (A5, A4, 24×32 cm , 15×15 cm …) car vous ne pourrez pas en changer une fois votre document indesign créé.

indd 0000 nouveau doc

Bords perdus

Pour que votre imprimeur vous aime, donnez lui du vrai bord perdu afin d’avoir des découpes jolies sans bord blanc disgrâcieux autour de vos illustrations.
indd 0006 menu margin
indd 0005 margin et columns
un bord perdu de 6 milimètres est correct.
indd 0009 Layer 1
indd 0008 document bleed
Certains imprimeurs en demandent moins, vous n’aurez qu’a modifier cette valeur lors de l’exportation de votre fichier en pdf, dans la partie marges et bordures / bleed and slug si besoin.

Repères et Grilles

Appuyez sur W pour cacher ces repères et passer en mode aperçu. Ctrl + W vous donnera l’aperçu sur fond noir et en plein écran. Rappuyez sur W pour revenir à la vue avec repères. Très utile pour voir rapidement ce que donne votre fanzine imprimé.
indd 0002 grid
Vous pouvez créer des repères en affichant les règles du document (ctrl +R), et avec l’outil flèche, glisser depuis une de ces règles sur le document. Très utile dans les pages master pour savoir où placer ses textes et ses titres, ou encore mettre un crédit aux illustrations à un endroit régulier dans un artbook. Tout cela afin que vos lecteurs ne meurent pas des yeux en feuilletant votre livre. La consistance et l’harmonie, c’est de la bonne si vous voulez faire un travail de qualité.
indd 0005 margin et columns
Placer des colonnes dans les pages de masters et ensuite y faire enjamber vos blocs de texte par dessus une deux trois ou quatre colonnes vous permettra d’avoir des compositions harmonieuses et régulières.
Vous pouvez également utiliser des calculs architecturaux afin de donner des proportions précises à vos éléments.

Performance d’affichage

Display performance: qualité max. vous permettra de vous rendre compte des problèmes de qualité de vos images. (crénelage, blocs de compression, glitches…) , mais bien sûr ça pompe davantage de ressources de votre machine et la fera ramer si vous êtes équipé d’une bacane un peu vieille. Ne vous inquiétez pas, c’est bien la faute d’Adobe qui fait des logiciels pas du tout optimisés « parce que de toute façon on est tellement chers que c’est pas pour les djeunz qui veulent bosser sur un eeePC, lolololololololool !!!! »

Masters

Gandalf
Les pages master servent à appliquer une apparence a certaines de vos pages.
On les trouve dans la fenêtre des pages, en haut.
indd 0001 menu pages et options

Vous pouvez en créer, et les appliquer à vos pages par un glisser déposer ou un clic droit sur une sélection de nombreuses pages.

Par exemple, dans Qzine nous avons

  • des articles (avec décoration et repères pour placer les tires, sous titres et colonnes de texte)
  • des illustrations
  • de la BD
  • le reste (ours, quiz, édito, sommaire)

Pagination

Dans vos pages master vous pouvez insérer un caractère spécial représentant la page courante.
Faites un bloc de texte, cliquez droit dedans, insérer un caractère spécial > page courante. et hop magie, toutes les pages de ec master auront une pagniation. C’est ty po merveilleux ?
Vous pouvez bien sur mettre un logo ou de la décoration à votre pagination.

Les pages sont déplaçables dans la fenêtre des pages. un petit tour dans le menu associé a cette fenêtre (bouton en haut a droite de la fenêtre) vous permettra d’afficher vos doubles pages sans qu’elles doivent suivre une seule colonne, ceci afin de les réorganiser plus facilement. Méfiez vous quand vous déplacer une seule page au lieu d’une double page ou de plusieurs paires, vous pourriez décaler intégralement le reste de votre document.

Styles globaux

XIII FREESTYLE - LightningHope
Très importants pour ne pas avoir a changer quinze fois le style de vos quinze articles en cliquant dessus un par un, vous vous éviterez bien du souci en déclarant des styles de paragraphe et en les appliquant à vos articles.

Styles de paragraphe

Vous pouvez prendre un de vos blocs de texte et y appliquer des tas de personnalisation: nombre de colonnes, espacement entre les lignes, taille de texte, taille d’interligne de première ou dernière ligne d’un paragraphe (n’entrez pas vous même vos tabulations, malheureux! on a inventé la PAO pour éviter ça ) choix de la police, espacement des caractère, césure (hyphenate en Anglais), ferré à gauche, hauteur de ligne, taille d’indentation pour la première ligne d’un paragraphe, lettrines…

Prenez un de vos textes, insérez le dans votre document indesign. Mettez le en forme avec les outils de la fenêtre de mise en forme, et vous allez pouvoir en faire un style. Une configuration applicable d’un simple clic à plusieurs blocs de texte.
Sélectionnez votre paragraphe personnalisé.
Ensuite, ouvrez la fenêtre style de paragraphe et créer un nouveau style que vous nommerez « articles » par exemple. Vous arrivez dans une fenêtre présentant tout ce qu’on peut choisir pour un paragraphe dans indesign, et vous constaterez que toute votre personnalisation de taille de texte et autres sont déjà entrés dedans. vous n’avez plus qu’a confirmer.
Plus tard, si vous pensez qu’en fait vos articles devraient avoir une hauteur de ligne et une police différente il vous suffira de changer votre style de paragraphe pour que le changement soit appliqué partout dans votre document.

Raccourcis texte inDesign:

sélectionnez votre texte et faites:
ctrl + B , pour mettre en gras: (Bold)
ctrl + i , pour l’italique.
ctrl + u pour le soulignement (underline).

Styles de caractère

Pour mettre en forme des textes présentant les avantages et inconvénients d’un produit, on peut imaginer placer des caractères reconnaissables facilement. Des I pour info, des + et des -. Tout comme pour les paragraphes il existe des styles de caracrtères.

Articles

mimi glyphs free psd
Il est possible d’insérer de longs textes s’étendant sur plusieurs pages, dans plusieurs blocs de textes.
Imaginons que vous avez un récit de 5 pages dans votre éditeur de texte préféré, à côté de indesign.
Créez votre bloc de texte dans indesign, copiez collez votre texte de 5 pages dans ce bloc. Vous remarquez qu’un signe + rouge dans un carré rouge apparaît en bas à droite de votre bloc de texte, cela signifie que le bloc contient du texte qu’il ne peut pas afficher à cause de sa taille trop petite.

En cliquant sur ce plus rouge, votre curseur prend la suite du texte, que vous pourrez placer dans un nouveau rectangle de texte, et celui ci sera la suite. Ainsi de suite.
Toute l’info sur ce principe sur le site d’aide officiel d’adobe

Vos textes peuvent bénéficier d’une suggestion de correction (par souligné rouge et vert), si vous leur appliquez la langue Française, grâce à la fenêtre d’édition de caractère.
Sur votre clavier, deux touches « entrée » sont à votre disposition. Celle près des lettres crée une nouvelle ligne, celle dans le pavé numérique crée une fin de colonne.

Variables de texte

Modifier du texte selon son contexte.
Par exemple, la variable Dernier numéro de page affiche le numéro de page de la dernière page du document.
http://help.adobe.com/fr_FR/indesign/cs/using/WS6A9BE096-77B2-4721-9736-797C4912B6C9a.html

Texte VS rendu imagé

Bokeh
Il est préférable d’insérer des textes réels dans indesign plutôt que des rendus pixellisés de ces textes afin de pouvoir en tirer une qualité et une lisibilité maximale à l’impression.
Un gabarit de document texte à donner a vos rédacteurs vous évitera de recréer des mises en forme qui ne passent pas au copier coller. Faites vraiment des gabarits, vous gagnerez en cohérence et un temps énorme.
Prévoyez une grande marge intérieure et une taille de texte à respecter.
Certains de nos contributeurs préfèrent styliser leurs pages de A à Z et nous fournir un rendu en format d’image. C’est pratique pour la fidélité (si le format est parfaitement bon), mais très fâcheux si on veut corriger une faute, un mot répété, un texte qui se superpose maladroitement à une image, et on perd en qualité de lissage du texte. De plus, il y a de grandes chances que vous obtenier une maquette inharmonieuse si chacun met une identité graphique différente.
Parlez-en à votre pharmacien avec vos contributeurs.
Gardez toujours les versions avec les objets vectoriels et les calques séparés.
Si vous radinez sur l’espace disque vous allez vite le regretter 😉

sécurité des données textes

Sherlock: Security
Faites stocker vos textes dans un cloud capable d’éditer les fichiers en ligne, tel que google drive.
Celui présente l’avantage énorme de pouvoir éditer un fichier à plusieurs personnes à la fois, et de conserver un historique de chaque modification.

Fidélité de contenu

Si vous avez un rôle de maquettiste, veillez à ne pas modifier les retours à la ligne dans les textes proposés, ça fait mal au petit coeur des auteurs et ça rompt les rythmes. Si vos auteurs vous fournissent des pavés de texte sans retour à la ligne il faut les fouetter.
Chez Qzine nous nous sommes données comme objectif aux articles d’utiliser la police Calibri en 9pt, (après impressions test, on peut faire plus petit tout en restant lisible sur du A5, mais c’est plus confortable de voir plus grand) avec un style de paragraphe perso.

Détails

half asleep-details
corrigez les ligatures et les glyphes (oe en une seule lettre) grâce à leur fenêtre dédiée (fenêtres > text et styles > glyphes) , mettez des accents aux titres qui en ont besoin, vérifiez que vous n’avez pas oublié de majuscules et d’espaces après les virgules.

tableaux

Les tableaux (menu insérer > objet) sont fort pratiques pour montrer des statistiques et des données, mais peu utilisés dans des fanzines de dessineux. Je vous conseille ce tuto de chez psill.net (fait par mon ancien prof d’infographie de Saint Luc Bruxelles) si ça vous intéresse.

Import massif d’images

Container
Des scripts d’automatisation permettent d’importer toutes les images d’un dossier tel qu’une image par page aparaisse.
http://indesignsecrets.com/import-folder-full-pictures-page.php

table des matières

Periodic Table of Storytelling
On n’a pas besoin d’écrire nos sommaires à la main et de se taper une galère monstrueuse dès qu’on change l’ordre des pages pour que les titres correspondent aux numéros de page.
Grâce aux styles de paragraphe, nous pouvons créer une table des matières listant tous les textes correspondant à certains styles.
C’est pourquoi il convient de bien nommer ses styles de paragraphe.

  • articles normaux
  • grands titres
  • sous titres
  • notes (petits encarts d’infos cadeau)
  • question (pour les interviews)

Pour générer la table des matières il faut aller dans édition > table des matières
puis sélectionner les styles de paragraphes correspondant à ce que l’on veut mettre (pas les sous titres des articles par exemple, juste les gros titres), appuyer sur générer, et cliquer là où l’on veut afficher notre sommaire (dans un bloc de texte).

Ressources

The little River
La plupart des choses que j’ai appis pour gagner du temps se trouvent sur video2brain, Adobe TV un site rempli de tuto en Français ou en Anglais, en demandant à google « astuces indesign » ou « indesign secrets » et en essayant des trucs dans les recoins des menus et de la configuration.

Read The Fucking Manual

RTFM. Srsly.
Lire un bouquin peut éventuellement vous apprendre des choses.
N’oubliez pas que la plupart de vos questions ont leur réponse sur le site d’aide en ligne de indesign, version par version. Vous pouvez aussi accéder à une grande partie de cette aide avec F1.

Voili voilou, ce tuto est terminé. Si vous arrivez à faire des merveilles avec j’en serai tout plein rempli de joie, bande de moules!
Et si vous avez des conseils et astuces à faire passer, faites péter! :3