Les outils :


Une *table et une chaise, un bol une ptite cuiller, du thé aux fruits rouges, sucré.


  • Une règle de 30 cm, et une règle de 10 cm (un rapporteur).
  • Taille crayon,
  • Marqueur à CD bleu made in Japan,
  • Un crayon 2B,
  • Mon critérium 0.5mm Rotring fétiche cadeau,
  • une gomme fine pour les détails et une gomme pas fine pour les pas détails.
  • Un tas de feuilles blanches unies pour support
  • Une feuille de repères.



Une idée plus ou moins précise de la page (ce dessin fait 4cm de haut).




Un juke-box, de la musique qui ne fait pas réfléchir, ou qu'on aurait pas envie de zapper toutes les minutes comme sur winamp. Spour ça qu'ici j'ai pris une cassette audio *o* y'a juste à retourner au bout de 45 minutes, donc s'bien. et de l'électricité.

Et c'est parti


à gauche les croquis de toutes les pages du chapitre,
et à droite parce que je suis droitier, la feuille sur laquelle je vais faire la planche 03.
Déjà je trace très légèrement les marges de ma page par transparence avec le repère en dessous de la feuille blanche.


Voici donc tous les contours de cases tracés finement au critérium 0,5mm.


Avec la gomme fine j'efface les inter cases pour ne pas me tromper quand je les repasserai au crayon épais 2B plus tard.


On vire les crottes de gomme au swiffer parce que ça fait classe et que ça évite de baver sur sa page en soufflant (ça m'est jamais arrivé mais bon...)


Hop, remplissage des cases. Coloriage des zones de noir absolu avec le crayon gras 2B.


Boire du thé avant qu'il soit gelé.
Songer à allumer le chauffage de la pièce.
Allumer le chauffage (et arrêter les conneries !!).


Faie sortir le sachet de thé depuis les 20 minutes qu'il infuse. A ce niveau là ça s'appelle plus une infusion mais une décoction, et cémal.


étrangler le sachet de thé avec son fil autour de la petite cuiller. (j'avoue que l'orthographe du mot cuiller m'a toujours dérangé o_o et que prendre cette photo avec l'autre main a été périlleux)


appuyer sur le sachet avec le carton au bout du fil.
Faire sadiquement cracher le sachet jusqu'à sa dernière goutte de thé,
mouahahah !
Cesser de péter un boulon, mettre le sachet dans une poubelle hermétique très proprement, boire le they et songer à faire la case suivante.
Commencer la case suivante.


Attention, ici je veux dessiner l'intérieur d'une salle de classe, avec donc des bureaux en perspective, tout ça sur une seule feuille.


2tablir la hauteur de l'horizon, désigner le point de fuite sur cette ligne d'horizon et placer la table la plus proche.
Ebaucher les lignes de fuite pour les autres bureaux.

User de la gomme de précision, vérifier que les tables à même distance du point de vue aient la même longueur. Faire le fond en dernier.


remplir les autres cases.

Tadam !

 

Les contours ne sont pas assez marqués, il va falloir les repasser (en même temps que le linge) pour bien faire apparaître leur contenu.


Le pré positionnement de la règle est le plus important pour ne pas rater son contour.
Se rappeler que le crayon ne dessine pas juste à la limite de la règle mais infimement plus loin.
Commencer par tracer tous les contours de cases verticaux de droite à gauche pour que la règle ne traîne pas le gras du crayon à chaque déplacement.


Voici toutes les verticales de faites.
Passons aux horizontales. (on aurait pu tout aussi bien commencer par les horizontales)

Tracer les horizontales nécessite un petit changement.
Je tourne la feuille de 45° vers le bas, dans le sens indirect, de -pi/4 avec pour point de repère le haut gauche de la feuille, vvoyez.
C'est pour ne pas être embêté par les disgracieux butés de crayon contre les feuilles en dessous, tout en gardant la réponse douce desdites feuilles.


Hop, du haut vers le bas.
Tous les contours sont tracés, vérifier qu'il n'y a pas eu de bavures.

La planche est prête à être modifiée sur le PC


Traitement informatique

(cette partie nécessite un scanner, un PC fonctionnel et un logiciel de traitement de l'image, ou plus précisément de Toshop, j'utilise la version 7.0)


Scannage de la page.

Mise à niveaux des traits sur Photoshop en bidouillant la courbe (ctrl+m) sur toshop (pour que les gens cessent de rejeter la faute sur leur scanner)

avant c'est comme ça

premier point, on repère jusqu'où on prend le gris pour du noir le plus foncé qui soit.

ensuite on place un deuxième point pour changer les gris et traces de scannage moches en un blanc tout ce qu'il y a de plus clair


Et un dernier point pour les intermédiaires, que j'ai choisi ici d'assombrir un peu pour montrer mes zupers dégradés que j'ai trop l'habitude de faire.

Et vouala la différence


Tramage, insertion d'images de références, de photos. (je vous épargne les détails)


Rajout des textes selon ce que j'avais prévu dans un fichier Word qui corrige mes fautes. Vive le copier coller, avec quelques modifications de dernière minute. Et voici la page finale, cliquez dessus pour voir.


  • Et pour l'organisation générale d'un one shot ou d'un chapitre de BD c'est par là


Voilà, comme toujours ce tuto n'est pas absolu, c'est juste comme ça que je fais et il y a sans doute mieux. J'espère que ça vous aura inspiré pour vos projets, je tiens à être au courant ! ^^